Expérience de lombricompostage

Comment démarrer un lombricompost – Mon expérience avec Vermibuk

Comment démarrer un lombricompost ? Je vous raconte mon expérience avec le lombricomposteur Vermibuk de chez Jardinitis.

Le lombricompostage, c’est quoi ?

Le lombricompostage, c’est avant tout une forme de compostage. Le compostage a pour objectif de créer un équilibre entre les déchets organiques riches en azote -ceux qui ont tendance à faire du jus et à sentir mauvais comme les déchets alimentaires- et les déchets riches en carbone, c’est à dire les déchets plus secs, durs comme les feuilles mortes ou le carton. Ce mélange permettra aux matières de se décomposer tranquillement sans mauvaises odeurs. Après quelques temps, cette substance décomposée deviendra du compost, un engrais naturel. Pssst : j’en parle plus en détail dans cet article sur ma première expérience de compost d’appartement en Inde.

Le lombricompostage utilise des vers de terre pour accélérer ce processus de décomposition. Cette méthode permet donc un traitement super rapide et efficace de la plupart des déchets alimentaires. En appartement, c’est particulièrement pratique car le lombricomposteur prend moins de place qu’un composteur traditionnel. De plus, le lombricompost qu’on obtient après décomposition est un super engrais, un produit riche qui peut servir à nourrir et entretenir les plantes.

Plusieurs méthodes existent. Moi, c’est le lombricompostage à bacs multiples et migration verticale des vers que je teste.

Mon lombricomposteur Vermibuk

Des étoiles plein les yeux quand cette grande caisse est arrivée chez moi ! Par facilité, j’ai commandé le pack de démarrage que Jardinitis proposait avec le lombricomposteur. A l’intérieur, il y avait:

★ Le lombricomposteur tout beau et déjà monté
★ Une boite de vers de terre (Eisenia) dans du terreau
★ Un tapis en fibre de coco
★ Un paquet de terreau à part
… Et une note explicative assez peu utile, incompréhensible à la sauce Google trad’ 😉

Comment démarrer son lombricompost - Lombricomposteur Vermibuk

Le principe du lombricompostage

Le lombricomposteur est divisé en 3 bacs au minimum. Le fond des 3 bacs est remplacé par un grillage afin que les vers puissent circuler d’un bac à l’autre. Quand le lombricompost fonctionne en plein régime, les bacs sont remplis comme ceci :
1– Le bac du dessus contient les déchets organiques les plus récents. Il y a un fin couvercle amovible pour le fermer.
2– Le bac du milieu contient des déchets un peu plus anciens et la grande majorité des vers de terre. Ils sont attirés par les déchets qui ont commencé leur décomposition.
3– Le bac du dessous contient l’engrais, prêt à être récolté.

Au quotidien, il suffit de vider le bac du dessous et de collecter le compost, puis de placer le bac vide au dessus, pour recommencer à le remplir de déchets « frais » et continuer la boucle ! Lorsque les vers de terre auront achevé leur travail dans le bac 2 – devenu le bac 3, ils remonteront dans le bac supérieur rempli de nourriture, et ainsi de suite.

4– Il y a encore un « quatrième bac », beaucoup plus fin avec un fond hermétique. Celui-ci a pour but de récolter l’engrais liquide, appelé « thé ». Il y a un petit robinet sous le lombricomposteur qui permet de le récupérer facilement. Le thé de lombricompost peut être dilué dans de l’eau (et oui, il est très très puissant!) et utilisé comme engrais pour les plantes. Il peut aussi être versé dans les canalisations pour les déboucher et les entretenir.

La situation idéale du lombricompost

★ Les vers détestent la lumière. Gardez-les dans l’ombre autant que possible.
★ La température idéale du lombricompost se situe entre 15 et 30 degrés Celsius.
★ L’environnement des vers doit rester humide sans être trempé. Pas question de laisser un lombricomposteur sous la pluie! S’il est trop humide, ajoutez-y des morceaux de carton, du terreau ou des feuilles mortes pour assécher. Par contre, il faut vérifier régulièrement que le lombricompost ne sèche pas. L’eau est apportée au quotidien par les déchets alimentaires. Vous pouvez aussi l’asperger légèrement d’eau s’il est trop sec.
★ Les vers fuient le bruit et les vibrations. Un endroit calme sera plus adapté.
★ Aussi, un lombricompost a besoin d’air. Placez-le dans un endroit suffisamment aéré et assurez-vous que le lombricomposteur comporte des petits trous d’aération.

Le démarrage du lombricompost

1- Préparer la litière :

Ce qu’on appelle la « litière » est le premier milieu de vie des vers dans le lombricompost. C’est un endroit humide, aéré et riche en matières carbonées (matières brunes) où ils peuvent s’épanouir. C’est dans ce but que j’ai reçu le tapis de fibre de coco et le terreau. J’ai d’abord préparé le tapis de coco : je l’ai fait tremper, suffisamment pour qu’il soit bien humide, mais pas assez pour qu’il dégouline, vous voyez le genre 😉 Je l’ai appliqué dans le fond du bac du bas.

Si vous n’avez pas de fibres de coco, vous pouvez également utiliser du papier journal humide – finement déchiré pour que l’ensemble soit aéré.

Ensuite, j’ai recouvert le tapis de coco avec du terreau.

Démarrer un lombricompost - Préparation de la litière

2- Installer les vers dans leur nouveau petit lit tout beau tout propre ! Welcome home <3

3- Ajouter un tout petit peu de déchets faciles comme des épluchures de carottes ou de la salade et les recouvrir légèrement de terreau

4- Laisser les vers s’acclimater à leur nouvelle maison pendant 7 à 10 jours environ

Mes premières étapes de lombricompostage

Après 10 jours, j’étais assez pressée et j’ai commencé à nourrir les vers. Je leur ai donné des épluchures de légumes hachées – jusqu’ici, tout va bien. Mais j’ai directement donné des quantités trop importantes, trop par rapport au rythme de consommation des vers. La nourriture a commencé à moisir et à dégager une légère odeur. Ce n’est pas normal et c’est mauvais signe. J’ai donc récolté toute la nourriture ajoutée en excès, et puis j’ai repris l’alimentation très très progressivement. Pelure par pelure 🙂 Dans un premier temps, le mieux est de constater au fur et à mesure que les vers terminent les aliments.

Pour le moment, je pense que les vers sont bien, et on dirait que des bébés sont apparus 😍

Je vous raconte la suite dans quelques mois, quand je maîtriserai mieux le sujet. A bientôt !

 

 

 

No Comments

Post A Comment